CCEM

169bis Bd Vincent Auriol 75013 PARIS
Tél.: 01 44 52 88 90 NOUS CONTACTER

S'inscrire à la newsletter :

Fermer Contrôle de sécurité
Entrez les numéros ci-contre:

Galerie Vidéos

OIT: 40 millions d'esclaves dans le monde

› Voir toutes les vidéos

Galerie Photos

Affiche Agence 6eme millenaire.

› Voir toutes les photos

Accueil > L'actualité > Revue de presse > 14 février 2019

Yvelines : un couple condamné pour avoir réduit en esclavage leur cousine africaine

Jugés en appel, ils ont écopé ce jeudi de deux ans et un an de prison avec sursis et devront verser une somme de 56 000 euros à leur victime.

Dix ans après les faits, une Congolaise de 46 ans et son mari Malien de 52 ans ont été respectivement condamnés à des peines de deux ans de prison avec sursis et un an avec sursis, ce jeudi, par la cour d’appel de Versailles pour avoir exploité une jeune femme à leur domicile de Versailles, puis Coignières, entre 2004 et 2008. En première instance, la prévenue et son mari avaient écopé de peines de trois ans de prison avec sursis et quinze mois avec sursis.

Le couple avait fait venir en France une jeune cousine congolaise de la prévenue, grâce à de faux papiers. Ils l’avaient ensuite fait travailler en tant qu’employée de maison sans la rémunérer, ni lui donner de jours de repos. Aujourd’hui âgée de 36 ans, la victime a raconté lors des audiences avoir été en charge du ménage, du repassage, de la préparation des repas. Elle devait également s’occuper des trois enfants du couple, tout en étant contrainte de loger dans un cagibi de l’appartement, sans fenêtre ni chauffage.

« Elle était la nounou à domicile, simplement »

Les prévenus sont également accusés d’avoir obligé la jeune femme à travailler sous un faux nom comme femme de ménage dans un magasin de bricolage puis dans un hôtel, pour rembourser une pseudo-dette de 8000 euros. Son salaire était versé sur un compte ouvert par les prévenus qui disposaient eux seuls des moyens de paiement associés. 

lire la suite sur le site du Parisien

0 commentaire
Ajouter un commentaire
Imprimer
le partenaire des médias